L’eau ultra pure d’Aquaporin

Le prix Inventeur européen 2014 remis à un procédé biomimétique …

L’entrepreneur danois Peter Holme Jensen a développé une membrane de filtration d’eau qui imite le procédé naturel des cellules biologiques. Il est nommé aux Prix de l’inventeur européen 2014 dans la catégorie PME.

Le docteur en chimie des protéines et PDG d’Aquaporin, Peter Holme Jensen, 43 ans, a réussi avec son équipe, Danielle Keller et Claus Hélix-Nielsen, à imiter le mouvement naturel de l’eau à travers une protéine appelée aquaporine. C’est ainsi que, dans la nature, l’eau est filtrée avant d’atteindre l’intérieur des cellules. Une protéine placée sur les membranes des cellules biologiques permet le passage (le transport) des molécules d’eau dépourvues de tout ion. Ce sont les aquaporines, une famille de protéines découvertes en 1992 par le médecin américain Peter Agre et qui lui valu le Prix Nobel de chimie en 2003. Plusieurs centaines d’aquaporines ont été découvertes jusqu’à présent dans la nature.

Les recherches du danois Peter Holme Jensen ont pour but d’imiter ce procédé naturel (biomimétisme) . Les modes actuels de filtration d’eau, en particulier pour obtenir mieux que de l’eau potable, une eau ultra pure, nécessitent de créer des différences de pression pour faire traverser l’eau à une membrane de filtration. Ces procédés sont très gourmands en énergie et, plus les pores de la membrane de filtration sont fins, plus les minéraux, dont le sel, risquent d’obstruer la membrane, rendant le système moins efficace.

Eau ultra pure, filtration et énergie osmotique

Après 7 années de recherche, la petite entreprise de Peter Holme Jensen, baptisée prosaïquement Aquaporin, a réussi le pari de produire une membrane biomimétique. Une énorme avancée pour la production d’eau ultra pure car ce procédé est très économe en énergie. L’entrepreneur en est persuadé, son procédé de biomembrane pourrait jouer un rôle majeur à l’avenir pour résoudre la question de filtration d’eau de par le monde.

L’entreprise en est aujourd’hui au stade de l’industrialisation et pour cela a conclu des partenariats avec plusieurs grands groupes, notamment pour la production d’eau ultra pure, utilisée par les industriels de l’électronique et la pharmacie. La filtration de l’eau est évidemment l’autre marché potentiel de cette technologie, un marché estimé à près de 300 milliards d’euros. L’utilisation d’aquaporines engendre d’autres promesses, cette fois ci dans la production d’énergie. En effet, l’utilisation de ces membranes ouvrent la voie à l’énergie osmotique produite notamment dans les estuaires.

http://www.lesechos.fr/thema/0203508770212-l-eau-ultra-pure-d-aquaporin-672214.php

 

Publicités