La création d’entreprise change de visage (màj nov.)

Il était temps que le rapport Grandguillaume arrive, mais il ne sauvera pas l’année 2013, année noire de la création pour les auto-entrepreneurs.

Sans titre

Avec un total de 497 955 créations d’entreprises sur les 11 premiers mois de l’année, 2013 est la plus mauvaise année depuis 2009, l’année de mise en place du régime de l’auto-entrepreneur. Au total de la création: -3% versus 2012.

Un résultat qui masque toutefois deux mouvements inverses :

  • 2013 est la plus mauvaise des 5 dernières années pour les créations en auto-entrepreneur,
  • la meilleure année pour les créations hors auto-entrepreneurs (fig 1).

Capture d’écran 2013-12-17 à 20.03.12

Les créations sous le régime de l’auto-entrepreneur souffrent bien sûr de la crise, et de la remise en cause de ses modalités courant 2013, que le rapport Grandguillaume ne vient que tardivement rassurer. La baisse s’élève à -11,5% entre 2012 et 2013, et -24% versus la meilleure année de 2010. En revanche, les créations en dehors de ce régime se portent bien, avec une progression de +8,1% entre les 11 premiers mois de 2012 et la même période de 2013.

Sur le total des 241 352 créations hors auto-entrepreneurs, les formes sociétaires représentent toujours la majorité (60%), mais restent stables, lorsque les créations sous forme d’entreprises individuelles progressent nettement de +26% entre 2012 et 2013 (fig 2). C’est la première fois depuis 5 ans que les créations sous forme d’entreprises individuelles progressent.

Capture d’écran 2013-12-17 à 20.09.10 

Au total de la création, si les auto-entrepreneurs représentent encore plus d’une création sur deux, cette part, à 51,5% sur les 11 premiers mois de l’année, est la plus faible depuis l’origine du régime. (fig3).

Capture d’écran 2013-12-17 à 20.10.52 

Sur la période janvier-novembre 2013 comparée à 2012:

  • Les baisses les plus significatives concernent le secteur des activités immobilières (-9,6%), les services aux ménages (-8,9%), et la construction (-7 ,4%).
  • Inversement, les secteurs qui progressent sont le secteur transports et entreposage (+10,1%), les activités financières et d’assurances (+6,6%), et l’enseignement-santé-action sociale (+5,6%).

 

Le rapport Grandguillaume

Advertisements