POURQUOI CE QUI ARRIVE CHEZ FOXCONN ARRIVE PRES DE CHEZ NOUS

Capture d’écran 2013-02-23 à 21.01.00

Nous apprenons que l’usine Foxconn a décidé de geler les embauches, et cela est riche d’enseignements et de conséquences … pour nous, ici.

Avant tout, pour comprendre à quel point l’actualité de Foxconn est un marqueur essentiel de l’activité économique mondiale, il est peut-être utile de rappeler qui est ce géant ouvrier taiwanais (et non chinois, même si ses principaux centres de production sont en Chine).

Foxconn est le plus grand sous-traitant mondial de produits électroniques, pas uniquement dans la téléphonie, et pas uniquement pour Apple contrairement à ce que peuvent laisser penser les nombreux contenus qui citent ci binôme client-fournisseur. Foxconn fournit en effet beaucoup de matériels informatiques et électroniques au sens large pour toutes les marques familières qui ont envahi nos espaces quotidiens.

Indépendamment de son secteur d’activité, il est également important de réaliser à quel point cette entreprise est une des plus grandes entreprises mondiales en tant qu’employeur. En effet, si nous mettons de côté le Ministère de la Défense américain (premier employeur au monde avec 3,2 millions de personnes) ou l’armée chinoise (2,3 millions) ou encore le service de santé britannique (1,7 million de personnes) pour nous concentrer sur les entreprises, voici le classement :

1/ Walmart, le distributeur américain, est le premier employeur privé mondial, avec 2,1 millions de salariés,

2/ McDonald’s se place en seconde position avec 1,8 million de personnes

3/ La China National Petroleum Corporation (l’entreprise pétrolière chinoise, le Total chinois en quelque sorte): 1,7 million de personnes

4/ Arrive ensuite l’EDF chinois : State Grid Corporation of China, avec 1,6 million d’employés

5/ En 5ème position nous passons du côté de l’Inde avec la SNCF indienne : Indian Railways, qui emploie 1,4 million de personnes

6/ Foxconn: depuis 2012, c’est désormais Foxconn, du nom officiel de « Hon Hai Precision Industry » qui se place en 6ème position, avec 1,2 million d’employés, ayant dépassé la China Post Group (7ème) qui emploie 900.000 salariés.

Effectivement, d’après plusieurs études et classements, le fabricant taiwanais serait passé de 800.000 salariés en 2009 à 1,2 millions aujourd’hui, notamment pour absorber le lancement de l’iPhone 5, ce qui positionne donc le sous-traitant taiwanais comme la 6ème entreprise mondiale en nombre de salariés … et le 3ème employeur privé mondial !

L’évolution de l’activité de Foxconn, du fait du poids de l’entreprise, mais aussi des marchés pour lesquels elle travaille, est donc un indicateur intéressant. Mais un indicateur dont il ne faut pas pour autant tirer de conclusions trop hâtives. En effet, le gel des embauches chez Foxconn peut s’expliquer comme certains l’avancent, par un moindre succès de l’iPhone5. Le Wall Street Journal l’avait déjà évoqué dès janvier, expliquant notamment une baisse des commandes de certaines pièces (et pas uniquement chez Foxconn, mais chez Sharp aussi pour les écrans). De nombreux commentaires ont été fait à propos d’un moindre engouement pour le dernier né de la marque à la pomme, une forte concurrence des produits Galaxy de Samsung, l’attente d’un nouveau souffle en matière d’innovation depuis le décès de Steve Jobs, etc. Les choses ne sont peut-être pas si simples et le capital marque reste extrêmement fort. En effet, si nous nous en référons aux dernières statistiques de « Strategy Analytics », et reprises par la marque, nous constatons que l’iPhone 5 et l’iPhone 4S sont les deux smartphones les plus vendus lors du dernier trimestre 2012 (respectivement 27,4 millions + 17,4 millions, devant le Galazy S3 à 15,4 millions d’exemplaires).

En réalité, il ne faut pas trop chercher exclusivement du côté d’Apple l’analyse de cette actualité. D’abord en raison du poids de l’entreprise rappelé plus haut, ce gel des embauches est aussi un indicateur de la conjoncture macro-économique mondiale, notamment sur les grandes zones de consommation occidentales avec les soubresauts de la reprise américaine (2,2% en 2012, mais avec un recul du PIB de 0,1 au quatrième trimestre, la plus mauvaise performance depuis 2009 ; moral des consommateurs américains en berne ; dette publique au dessus de 100% du PIB), les prévisions par Bruxelles d’une zone euro à nouveau en récession en 2013, des taux de chômage records, une contraction du pouvoir d’achats des ménages, etc. La Chine aussi fait partie du monde et de la mondialisation !

Ensuite, il est surtout intéressant de remarquer que ce gel des embauches est avant tout expliqué par Foxconn comme la résultante d’une tendance positive : la réduction du turn over, avec notamment des ouvriers qui sont davantage revenus travailler après la période des fêtes. Un résultat expliqué, d’après l’entreprise et visiblement quelques observateurs également, par de moins mauvaises conditions de travail. Il faut sur ce point rappeler que Foxconn part de très loin, avec des usines considérées comme des « usines à suicides » dont les conditions de travail exécrables ont été « révélées » et commentées à de nombreuses reprises depuis un an, et qui ont même connu (grande première), des mouvements sociaux ces derniers temps. Ce fut notamment le cas lors du mouvement de grève début octobre 2012. Foxconn aussi fait partie du monde digitalisé et médiatisé dans lequel tout finit par se savoir. De ce point de vue, le 3ème employeur privé mondial ne peut plus se cacher derrière ses frontières, ne peut plus ignorer les risques de réputation qu’il encourt, et va surtout devoir de plus en plus prendre en compte les « revendications » sociales d’une classe ouvrière chinoise qui souhaite sortir de l’esclavagisme capitaliste dans lequel le premier pays communiste mondial tente de la maintenir. D’ailleurs (autre grande première), Foxconn vient d’annoncer l’organisation d’élections syndicales !

Ce qui est sans doute une tendance positive pour les ouvriers chinois l’est également pour nous tant l’augmentation inéluctable du niveau de vie en Chine et du coût du travail va petit à petit réduire l’avantage compétitif de la Chine. Même si, bien sur, le différentiel est encore très en faveur de l’usine du monde, celui-ci se réduira. Combiné au renchérissement des coûts de transport (inflation énergétique), au développement du patriotisme économique du « made in chez moi », à la mise en cause pour raisons sanitaires et écologiques des circuits longs, aux enjeux de réputation liés aux dénonciations des conditions de travail, la Chine aussi va connaître sa mutation et la pression de la mondialisation.

Foxconn est donc un capteur essentiel de la conjoncture, à suivre comme on suit d’autres indicateurs traditionnels. L’actualité de Foxconn nous livre en réalité deux indices : un indice sur l’économie mondiale dont il est un des révélateurs de tendances, et un indice social sur les conditions de travail en Chine et l’émergence de revendications de la classe ouvrière chinoise.

Je ne sais pas si Maurice Taylor a un point de vue sur le syndicalisme en Chine ou sur la productivité des travailleurs chinois, mais avouons que les difficultés d’une usine en Chine ont un côté réconfortant. Il nous paraît souhaitable et justifié que les conditions de travail en Chine s’améliorent, nous y avons d’ailleurs intérêt, et même si nous leur souhaitons un syndicalisme positif et constructif, nous savourons aussi sans doute comme une revanche cette CGTisation des usines chinoises et leur souhaitons bonne chance !

 

L’article sur atlantico.fr:

Foxconn gèle ses embauches, Apple ses commandes : que se passe-t-il au royaume de l’iPhone ?

autres articles:

Quand l’usine du monde se rebiffe

Classement des employeurs mondiaux – La Tribune

Classement des employeurs mondiaux – BBC

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s